• Une bonne adhésion : quelques règles pour des résultats cliniques réussis

    • Une bonne adhésion : quelques règles pour des résultats cliniques réussis

      Généralement les systèmes adhésifs sont définis comme des adhésifs en système total etch(mordançage total amélo-dentinaire) , selective enamel etch (mordançage amélaire sélectif), self etch (auto-mordançant) qui ont un apprêt et un adhésif (en deux flacons) ou un seul flacon. Avant tout, suivez les recommandations du mode d’emploi du fabricant parce que les systèmes adhésifs ne sont pas tous les mêmes et certains systèmes adhésifs sont incompatibles avec les composites à prise duale.

      1. Suivre les recommandations de stockage du système adhésif du fabricant avant et pendant l'utilisation – ne pas utiliser de produits périmés. Refermer soigneusement et hermétiquement le(s) bouchons du/des flacon(s) pour éviter l'évaporation du solvant.

      2. Contrôle de l'humidité – une bonne adhésion nécessite un contrôle efficace et complet du saignement, du liquide créviculaire du sulcus, de la salive, de la langue et des joues. Éviter de contaminer la dent avec des agents hémostatiques (notamment des produits contenant du fer).

      3. Préparation – préparer la dent pour atteindre l'émail sain (non déminéralisé) et la dentine dure (éliminer la dentine ramollie). Rendre légèrement rugueuse la dentine sclérotique avec une fraise et toujours mordancer l'émail avec de l'acide phosphorique.

      4. Désinfection de la cavité – pour désinfecter la cavité, n'utiliser que des produits homologués. Ne jamais utiliser un produit à base de peroxyde dans la cavité avant le collage

      5. Humidité de la dentine et de l’émail – laisser la dentine humide avant d'utiliser un système adhésif.

      6. Temps d'application de l’adhésif – masser et laisser agir l'adhésif sur la dentine/l’émail pendant le temps indiqué par le fabricant. Ré-appliquer si nécessaire. Ne vous précipitez pas pendant cette étape

      7. Amincissement de la couche d’adhésif/séchagevérifier toujours que vous utilisez une source d'air propre et sec. Evaporer avec une pression d'air modérée jusqu'à ce que vous ne voyiez aucun mouvement liquidien de l’adhésif. Vérifier que la surface est uniformément brillante. Certains adhésifs ont besoin de plusieurs couches et certains nécessitent des temps de séchage plus longs, toujours bien respecter le mode d’emploi.

      8. Contamination – si la surface de la dent est contaminée, ne pas continuer la procédure clinique. Dans ce cas, nettoyer soigneusement la surface avec un spray d’air et d’eau, sécher et réappliquer l'adhésif tel que décrit dans le mode d’emploi. Certaines recommandations du fabricant peuvent nécessiter un nouveau mordançage de l'émail

      9. Pose du composite – n'essayer pas de remplir plusieurs cavités en même temps. Placer plutôt votre composite immédiatement après avoir photopolymérisé l'adhésif et l'adapter ainsi intimement aux parois cavitaires pour éviter d'emprisonner des bulles d’air. Cela peut entraîner la pose de plusieurs petits incréments de composite, le chauffage du composite ou l'utilisation d'un composite fluide. Ne pas contaminer le composite en trempant vos instruments dans le système adhésif.

      10. Photopolymérisation – Positionner correctement le guide faisceau de la lampe à photopolymériser de façon à ce que toutes les surfaces à coller reçoivent de la lumière. Sachez comment vérifier que votre guide faisceau et votre lampe à photopolymériser sont en bon état de fonctionnement. Éviter d'utiliser un mode de photopolymérisation rapide de haute puissance quand la dentine restante est mince au-dessus de la pulpe ou utiliser des techniques de refroidissement pour empêcher la surchauffe de la pulpe.

      ESPE 0776 10/2017