• Les régulateurs financiers renforcent les règles d'usage du Big Data

    Le NHS « doit mieux protéger ses données »

    Le NHS « doit mieux protéger ses données »

    Le NHS « doit mieux protéger ses données »

    • Les autorités de surveillance des marchés financiers en Europe envisagent de renforcer les règles qui régissent l'utilisation du Big Data. L'Autorité européenne des marchés financiers, l'Autorité européenne des assurances et des pensions professionnelles et l'Autorité bancaire européenne travaillent de concert pour déterminer si de nouveaux contrôles réglementaires sont requis pour le Big Data.

      La façon dont les institutions financières gèrent les données personnelles sera l'un des principaux thèmes abordés, car ces informations sont utilisées pour compiler des profils de clients et identifier les modèles comportementaux et les tendances afin d'obtenir un ciblage plus pertinent.

      Sous la bannière du Comité mixte des autorités européennes de supervision financière, les organisations espèrent résoudre les questions ayant trait aux comportements attendus de la part des « firmes » afin de se conformer à leurs obligations générales.

      Une autre priorité sera d'évaluer le passage à une plus grande automatisation du traitement du Big Data. Le comité souhaite analyser le « phénomène de plus en plus courant du remplacement de l'interaction humaine entre consommateurs et institutions financières par des algorithmes qui fournissent des conseils ou des recommandations sous d'autres formes.

    • « Ce travail analyse les avantages et les risques et évalue les mesures réglementaires et/ou de surveillance à prendre, le cas échéant » indique-t-il. Toutes les conclusions tirées de cette analyse seront utilisées pour formuler des recommandations de politiques pour l'année prochaine, si cela est jugé approprié.