• Des employés qui ne connaissent pas les politiques de stockage dans le cloud de leur employeur

    Des employés qui ne connaissent pas les politiques de stockage dans le cloud de leur employeur

    Des employés qui ne connaissent pas les politiques de stockage dans le cloud de leur employeur

    Des employés qui ne connaissent pas les politiques de stockage dans le cloud de leur employeur

    • Selon une étude récente, nombreux sont ceux qui ne savent pas précisément si leur employeur applique des politiques de stockage dans le cloud. Selon la société de sécurité WinMagic, plus de quatre employés sur dix utilisent des services de stockage dans le cloud tels que Dropbox et Google Drive au moins une fois par semaine.

      En outre, la moitié des personnes interrogées a admis accéder à la même fréquence à des informations et services professionnels sur leurs appareils personnels. Pourtant, seulement une personne sur trois a déclaré utiliser un service cloud approuvé par son entreprise.

      De plus, 43 % des répondants a admis ne pas connaître la politique de l'employeur en matière d'utilisation de tels services, tandis que 22 % a déclaré ne pas savoir si une politique sur le stockage dans le cloud existe au sein de l'entreprise. Darin Welfare, vice-président Europe chez WinMagic, pense que ces chiffres reflètent à quel point la gestion de la sécurité des données est un défi pour les entreprises.

      « Les équipes IT ont perdu du terrain en matière de contrôles, car le reste des employés tend de plus en plus à accéder à des services externes à l'entreprise. Cette étude indique que les services informatiques doivent prendre les devants pour protéger et contrôler les données de l'entreprise dans ce nouveau paysage technologique » a-t-il commenté. Fait intéressant, seulement une personne sur dix parmi celles qui utilisent des services cloud au moins une fois par semaine doute que ses données soient
      en sécurité.

    • De plus, une personne sur 20 a déclaré utiliser les services cloud même si l'employeur a explicitement limité leur utilisation. M. Welfare a par conséquent exhorté les organisations à prendre des mesures pour se saisir du problème, notamment en garantissant que toutes les données de l'entreprise sont chiffrées avant que les employés ne puissent les télécharger dans le cloud.

      Il a ajouté que des politiques de sécurité strictes et des programmes de formation du personnel sont nécessaires pour sensibiliser efficacement le personnel au danger représenté par les services cloud. « Les entreprises doivent rattraper leur retard et s'adapter à la révolution du cloud dont leurs employés profitent déjà, ou bien elles risquent de subir des fuites de données potentiellement catastrophiques. » a-t-il déclaré.