Comment choisir le bon masque respiratoire ?

Comment choisir le bon masque respiratoire ?

Quel type de protection respiratoire est-il le mieux adapté à votre application ?

  • Comparaison des systèmes de protection respiratoire jetables, réutilisables, à ventilation assistée et à adduction d’air

    Vous trouverez ci-dessous une présentation des quatre grands types de systèmes 3M™ de protection respiratoire pour le soudage. En plus des exigences de filtration particulières de votre application, votre processus de sélection peut aussi inclure des facteurs comme le style/la configuration de l’équipement, vos préférences personnelles/de confort et les questions d’entretien.


1. Cherchez-vous un système de protection respiratoire conçu pour vous permettre de respirer plus facilement ?
2. Souhaitez-vous assurer la fraicheur et le confort de vos soudeurs, même dans les environnements chauds et humides ?
3. Avez-vous besoin d’un système de protection respiratoire conçu afin d’être totalement compatible avec les solutions de protection oculaire, auditive, de la tête et du visage ?
4. Certains des utilisateurs présentent-ils une pilosité faciale ?


  • Systèmes de protection respiratoire à ventilation assistée

    Systèmes de protection respiratoire à ventilation assistée

      • FNP jusqu’à 500 (fuite totale vers l’intérieur certifiée TH3).
      • Peuvent être utilisés spécifiquement pour une filtration antiparticules haute performance, ou pour une filtration antiparticules associée à une filtration des gaz et des vapeurs organiques, inorganiques et acides, selon le filtre choisi.
      • Ne peuvent pas être utilisés pour protéger contre des substances présentant une faible détectabilité (goût/odeur).
      • Quatre configurations de masque de soudage au choix.
      • Conçus pour offrir un débit d’air nominal permanent de 170 lpm ou 200 lpm (selon les paramètres de l’utilisateur).
      • Le design fin de ces systèmes permet une grande mobilité d’utilisation.

    Système de protection respiratoire à ventilation assistée 3M™ Adflo™

  • Régulateurs à adduction d’air

    Régulateurs à adduction d’air

    • FNP de 200 (3B).
    • Peuvent être utilisés pour protéger contre des substances présentant une faible détectabilité (goût/odeur).
    • Quatre configurations de masque de soudage au choix.
    • Régulateurs montés sur ceinture avec contrôle du débit d’air par l’utilisateur : de 170 lpm à 305 lpm.
    • Nécessitent de l’air comprimé, une unité de filtration d’air et des conduites d’alimentation en air appropriées.

    Régulateurs à adduction d’air 3M™ Versaflo™

  • Masques respiratoires réutilisables pour le soudage

    Masques respiratoires réutilisables pour le soudage

    • FNP de 10 ou 50 selon le modèle.
    • Tous les masques offrent une protection contre les particules solides et liquides.
    • Des masques conçus spécifiquement pour les vapeurs organiques et inorganiques, ainsi que pour les gaz acides et l’ammoniac.
    • Nous recommandons d’associer les filtres antipoussière 2128 ou 2138 aux demi-masques séries 6500 ou 7500 pour les applications de soudage types. Compatibles avec les masques de soudage 3M™ Speedglas™ de la série 9100.

    Masques respiratoires réutilisables 3M™ pour le soudage

  • Disposable respirators

    Masques respiratoires jetables

    • FNP de 10.
    • Pour des niveaux intermédiaires d’exposition aux particules de poussière fines, aux brouillards d’huile et d’eau, aux fumées métalliques et à l’ozone (10 x VLEP).
    • Légers.
    • Aucun entretien — Masques jetables.
    • Peuvent s’utiliser sous presque tous les masques de soudage.

    Masques respiratoires jetables 3M™ pour le soudage

Pour en savoir plus sur la sélection d’un équipement adapté, consultez notre présentation des produits de Protection pour le soudage

FAQ sur les fumées de soudage - Recommandations

  • Quelle protection respiratoire dois-je utiliser pour souder de l’acier inoxydable ?
    Lorsque vous soudez de l’acier inoxydable avec le procédé MIG ou MMA, les fumées de soudage contiennent souvent des particules de chrome ou de nickel, dont la quantité peut varier de trois à six selon la méthode choisie. Un système de protection respiratoire à ventilation assistée avec filtre antiparticules vous offre une excellente protection dans ce cas. Le soudage TIG émet habituellement peu de fumées de soudage, mais il peut créer beaucoup d’ozone. Pour en savoir plus, reportez-vous à la question « Quand l’ozone se forme-t-il ? ». La découpe et le soudage plasma provoquent des températures élevées susceptibles d’émettre des oxydes d’azote nocifs. Pour en savoir plus, reportez-vous à la question « Que sont les gaz d’azote ? ».
  • Bien que les fumées créées par le soudage d’acier ordinaire ne soient pas les plus nocives, elles sont loin d’être bonnes pour votre santé. Elles contiennent, entre autres, des particules d’oxyde de fer qui peuvent provoquer une sidérose (une inflammation chronique des poumons). Le soudage MIG/MAG ou à l’électrode génère beaucoup de fumée et rend donc nécessaire l’utilisation d’un système de protection respiratoire et une bonne ventilation du lieu de travail. Lorsque vous soudez de l’acier ordinaire, une protection respiratoire à ventilation assistée avec filtre antiparticules est recommandée.
  • Un matériau dont la surface est traitée peut libérer plusieurs polluants dangereux lorsque vous le soudez. Le soudage de l’acier galvanisé libère des particules d’oxyde de zinc qui peuvent provoquer la fièvre du soudeur. Le soudage d’un matériau peint requiert une grande vigilance, car de nombreuses peintures laissent échapper des polluants atmosphériques très nocifs.
  • Lorsque vous soudez avec les procédés MIG/TIG, les gaz nobles que sont l’argon et l’hélium sont utilisés comme gaz de protection. Aucun d’eux n’est considéré comme dangereux, mais ils peuvent remplacer l’oxygène dans les zones non ventilées. Un appareil de protection respiratoire à adduction d’air est alors nécessaire. Dans le soudage MAG, du dioxyde de carbone, ou un mélange de dioxyde de carbone et de gaz noble, est utilisé comme gaz de protection. Comme des composants du gaz de protection peuvent être transformés en monoxyde de carbone lorsque le gaz entre en contact avec l’air, d’importantes quantités de monoxyde de carbone peuvent se former autour de l’arc de soudage. Le monoxyde de carbone ne peut pas être évacué par filtrage. Si la ventilation est médiocre, le niveau d’oxygène doit être surveillé et un appareil de protection respiratoire à adduction d’air doit être utilisé. Les électrodes en alliage sont courantes dans le soudage MAG, or l’alliage contient souvent du manganèse ou des silicates. Par conséquent, d’importantes quantités d’oxyde de manganèse et de silicates sont diffusées dans l’air ambiant lorsque vous soudez. Dans ce cas, un appareil de protection respiratoire à ventilation assistée avec filtre antiparticules offre généralement une protection suffisante.
  • En plus des particules d’oxyde d’aluminium, le soudage de l’aluminium produit aussi de l’ozone. Sa formation résulte de l’action des rayons UV suite à la rupture de l’oxygène moléculaire par l’arc. De l’ozone est également produit lors du soudage de l’acier inoxydable avec le procédé TIG. L’ozone finira par être retransformé en oxygène et ce processus s’accélère lorsque l’ozone entre en contact avec des surfaces solides. L’ozone ne peut pas être filtré dans l’atmosphère, c’est pourquoi il est important qu’il se retransforme en oxygène. Le charbon activé contribue à la décomposition de l’ozone. L’association d’un filtre antigaz à un filtre antiparticules permet de décomposer efficacement l’ozone.
  • Le dioxyde d’azote et l’oxyde nitrique sont des exemples de gaz d’azote formés lorsque vous soudez à un ampérage élevé créant des températures élevées. Les gaz nitreux résultent d’une réaction dans l’air entre l’azote et l’oxygène. L’inhalation de concentrations élevées de ces gaz est nocive, notamment lorsque vous soudez dans des espaces confinés et mal ventilés. Dans ces cas, il est recommandé d’utiliser un appareil de protection respiratoire à adduction d’air.
Suivez-nous
Changer de site
France - Français